Denis Bouhineau

Convergence numérique (des bibliothèques)
[Enseignement, Francais, Recherche]

Depuis quelques mois, la bibliothèque scientifique de mon laboratoire (la médiathèque IMAG, trésor grenoblois [comme toutes les bibliothèques] dans un bel écrin, lui aussi) a opéré, semble-t-il, une fusion de sa gestion informatique avec le réseau des autres bibliothèques universitaires grenobloises.
 
C'est juste un exemple de convergence numérique, mais à travers les avantages et les inconvénients (voir ci-après), c'est le phénomène général de convergence numérique (fusion des fichiers de la police, de la santé, de l'école, des banques, ...) que l'on peut observer, imaginer, discuter. Attention, il n'est question que de l'aspect utilisateur ici ; et il ne faut pas oublier qu'il existe aussi d es aspects administrateurs.

Initialement, j'accédais, essentiellement, à deux bibliothèques : la médiathèque de l'IMAG et la bibliothèque universitaire scientifique (BUS, ou BU Science). Quels changement avec cette fusion ? Point de vue "taille", la BU-Science étant beaucoup plus grosse, on peut imaginer qui a mangé l'autre et imposé sa politique de gestion.(reste à vérifier)

  • Sur l'accès aux documents : pas de différence notable
  • Sur l'accès au catalogue : les requêtes sur le web, ou en salle,  répondent pour les deux établissements
  • sur la durée du prêt (et le nombre de prêts possibles) : l'alignement s'opère sur la BU-Science où le temps d'emprunt et le nb de documents empruntables est moins important. Avant, à la médiathèque je pouvais prendre des livres 2 mois, maintenant, ce sera 2 semaines + 1 semaine de prolongement, si j'y pense (je n'ai pas vérifié que le nombre de prêt total est toujours le même, et qu'il n'a pas été divisé par deux -si la limite est géré sur l'ensemble des établissements)
  • Sur les cartes, et la vérification annuelle de l'inscription : il n'y a plus qu'une carte, espérons que la réinscription annuelle sera unique (pas encore vérifié)
  • Sur les retards et les interdictions temporaires de prêts : en cas de retard, il semble que ce soit la politique plus sévère de la BU-Science qui ait été adoptée. Amende (pour/dont timbre pour envoi de lettres de rappel --avant à la médiathèque, il y avait parfois, tardivement, un courriel), + qlq jours d'interdiction de prêt (en fonction du nombre de jours de retard). D'après une discussion à la médiathèque, l'interdiction vaudrait pour toutes les bibliothèques ! (pas vérifié) Il vaut mieux ne pas être en retard, donc (ce qui, malheureusement, n'est pas toujours mon cas).

j'ai peur de devoir faire un bilan globalement négatif, parce que trop souvent convergence => uniformisation => nivellement par le bas. En particulier, je pense à la réduction des facilités et du temps de prêt. (à la médiathèque, même les ouvrages "usuels" -a priori non empruntables- pouvaient sortir ...)
posted by Denis Bouhineau on Sunday 8th, February 2009 (14:13) - comments (0) - permanent link


Comments

There is no comments for the moment

You can't add comments with your actual clearance level.