Kaleidoscope home
Denis Bouhineau's Workspace
helploginprintemail   log in  

Comments for : Défense de l’ALM

Posted by Denis Bouhineau on Friday 20th, November 2009 (09:20)

quelques arguments supplémentaires :

l'avenir est peut-être à une informatique encore plus séparée entre le monde des utilisateurs (un téléphone portable devrait leur suffire, en guise de télécommande, récepteur, gps et carte bancaire) et celui des informaticiens (ceux qui connaîtront encore ce que c'est qu'un clavier, une souris, un langage de programmation, un grand écran -pas celui qui est dans le salon, qu'il soit connecté à internet ou à la télé, un fichier, etc.) D'un coté la magie, de l'autre ceux qui peuvent encore passer de l'autre coté du rideau. Et pour les informaticiens, cela peut vouloir signifier, s'ils ne veulent pas -eux-aussi- devoir passer et rester du coté où tout est magique, et de plus en plus magique, qu'il faut qu'ils puissent encore passer de l'autre coté du rideau.

il y a eut une période où l'informatique -naissante- avait besoin de beaucoup de programmeurs, et pour la bonne cause, des scientifiques (matheux, chimistes, physiciens, ...) se sont reconvertis à l'informatique (formation rapide, assurance de l'emploi, etc.) L'une des différences entre ces informaticiens à la formation rapide et les autres (ceux ayant subis une formation plus longue), se trouve peut-être là, dans l'ALM ainsi que dans d'autres matières pas essentiels à tous les jours, mais qui font la différence quand on creuse.

L'argument utilitariste est parfois utilisé pour l'ALM, parfois pour Système Réseau, parfois pour la recherche opérationnelle ou la programmation logique avec contraintes, j'aimerais balayer ces arguments en bloc en rapprochant deux faits : d'une part que ces arguments viennent de la part d'étudiants venant le plus souvent d'IUT, d'autre part qu'ils sont donnés en L3. IUT L3 ce sont deux logiques différentes qui engendrent ces propos manquant de justesse ou de cohérence. L'IUT est une formation courte qui se préoccupe d'utilité, après l'lUT c'est le travail (en principe), d'où moins de matières générales (maths/ physique...), abstraites,  de formation de l'esprit (scientifique), une moins grande ouverture mais un plus grand focus sur l'informatique et ses aspects les plus pratiques (ce qui a de bons cotés aussi). Au contraire, brièvement, la L3 est la fin de la Licence. qui ouvre sur le Master (LMD) : l'objectif est vers plus d'abstraction et d'ouverture.